Pensée du 16 avril 17

« Changer de partenaire, ce peut être un remède à la connaissance de l’être aimé… mais ce peut être aussi bien l’aptitude despotique du séducteur à réduire toute créature qu’il convoite à l’image qu’il se fait de la femme, pour être assuré de conquérir en variant le moins possible sa tactique d’enjôlement. La qualité première d’un séducteur, c’est l’ascendant, c’est-à-dire le refus de se laisser dessaisir: au lieu de rester sans voix devant l’apparition de l’Autre, on prend le dessus, et toute timidité vaincue on conjure le trouble possible, en accueillant l’objet du désir dans l’ordre qu’il aurait pu déranger… Le séducteur a peur d’être bête : il s’interdit la stupeur et aucune honte ne lui est plus cuisante que d’être pris en défaut. L’amant silencieux, à cet égard, est le contraire du séducteur: le dessaisissements, il ne le vit pas comme fiasco, mais comme jouissance. Voilà pourquoi il ajourne l’aveu du « je t’aime ». Car c’est d’un même mouvement que la déclaration d’amour nomme la jouissance et la révoque ».

Alain FINKIELKRAUT,  Le nouveau désordre amoureux, Point, p.156-158.

_______________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :