Pensée du 06 février 17

« L’expérience de l’infini, c’est l’expérience de la liberté. C’est l’expérience primitive plus encore que celle du Cogito. C’est l’expérience même de l’infini qui est transférée ensuite à l’espace et au temps définis comme les chemins ou les moyens de la liberté. C’est là l’expérience de l’infini en puissance qui n’a de sens qu’à condition que je puisse l’appuyer sur l’infini en acte qui n’est jamais un infini chose. C’est là qu’est la difficulté. Le problème métaphysique c’est le problème de l’expérience de la liberté et des conditions qu’elle implique par opposition à l’expérience scientifique qui est l’expérience de l’objet. Il était naturel d’exclure l’expérience de la liberté aussi longtemps que l’on prenait l’expérience des choses comme modèle de l’expérience tout court. »

Louis LAVELLE, Textes inédits

__________________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :