Pensée du 06 janvier 17

« L’humanisme est d’abord un combat pour l’homme ou, plus précisément, pour l’humanité de l’homme : il s’agit de défendre non une espèce seulement (l’humanisme n’est pas un sous-ensemble de l’écologisme), mais ce que celle-ci a fait de soi, non l’homo sapiens mais l’humanité civilisée. En ce sens nous sommes tous humanistes… Humanisme pratique, il s’agit d’agir, et l’humanité est le but – ici, maintenant – de notre action. Nous considérons l’humanité de l’homme comme une fin (comme dirait Kant) et nous la désirons (comme dirait Spinoza), et c’est ce qui nous fait humains ou dignes de l’être : l’humanisme pratique n’est que l’affirmation et la défense de l’humanité comme valeur. »

André Comte-Sponville, Valeur et vérité. Etudes cyniques, Paris, PUF, 1994.

_________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :