Pensée du 13 décembre 16

« Le philosophe n’est pas disciple de Socrate comme le croyant est disciple de Christ. Pour le philosophe, il n’y a pas d’événement fondateur. Ou plutôt le philosophe est toujours contemporain de l’événement fondateur, puisque celui-ci est un événement de la vie même du philosophe, la conversion philosophique elle-même qui fait passer de la vie empirique à la vie philosophique. »

Yves CATTIN, « La théologie et l’exil de la parole »

__________________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :