Pensée du 01 novembre 16

« Il (le nationalisme) est la pire des idéologies, et l’histoire moderne de l’humanité, aussi bien en Afrique, en Europe qu’en Asie, donne des exemples qui inclinent à une méditation essentielle. L’exemple le plus triste est le nationalisme nazi ; et en Afrique, des pays qui ont cru en cette idéologie ont installé leurs peuples dans la misère. C’est pourquoi il convient d’apprécier les choses, selon un ordre de grandeur difficilement perceptible permettant de voir autrement les formes d’accession à l’indépendance. Les véritables indépendances ne sont pas celles qui installent leurs peuples dans la misère, mais celles qui rendent possible un rapport substantiel au réel, donnant aux peuples la possibilité d’une véritable appropriation de leur dignité. » 

Jean Gobert Tanoh, La françafrique comme perversion d’une intuition, Paris, Editions du Panthéon, 2015.

_____________________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :