Pensée du 31 octobre 16

« La spécialisation dans l’univers de la quête scientifique a atteint aujourd’hui un tel niveau de sophistication que des chercheurs de domaines différents peuvent cohabiter dans le même espace géographique et vivre néanmoins en autarcie les uns par rapport aux autres. C’est foncièrement le risque qui guette des experts dits des sciences profanes par rapport à ceux des sciences sacrées. Et pourtant, la complexité d’accès à la vérité sur quelque sujet que ce soit oblige les uns et les autres à une attitude de modestie par rapport au domaine même où ils se sont toujours considérés comme des « experts ». En réalité, le dévoilement de la vérité, fût-il dans les sciences dites sacrées, est de moins en moins évident qu’il ne le paraissait hier. »

Gaston OGUI & Francis BARBEY, Pensées théologiques et communicationnelles pour l’Afrique du 21ème siècle. Comment l’Afrique peut-elle défendre son identité dans le jeu universel ? Paris, L’Harmattan, 2012.

____________________________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :