Pensée du 07 octobre 16

« Il est certain que les filles et les garçons ne naissent pas identiques : des différences génétiques et hormonales sont à l’origine de programmes de développement légèrement différents. Mais l’expérience précoce et l’apprentissage au cours de l’enfance modifieront le fonctionnement de certains gènes et guideront la mise en place des réseaux de neurones du système nerveux. L’identité sexuée se forge donc dès la petite enfance ; tout ce qu’un enfant voit, entend ou ressent contribue à la façon dont il se figurera ce qu’un homme et une femme doivent être. »

Hervé Legrand (dir.), Penser avec le genre, Paris, Artège, 2016.

_________________________________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :