Pensée du 26 août 16

« (…) Nul ne pouvant être heureux dans un monde malheureux, les conjoints recracheraient à l’intérieur de la cellule conjugale tout ce qu’ils emmagasinent au-dehors de haine, de fatigue, de peur ou d’indifférence. Le couple est un miroir fidèle ou se réfléchit la détresse que le capitalisme apporte à la société… Le couple n’est pas tant un renoncement qu’une fuite: il reste l’institution la plus accessible à tous ceux que tourmente, sinon le grand idéal passionnel, du moins le besoin de sécurité – le désir de déconnexion. « Nous » cela se conçoit d’abord pour se défendre « d’eux ». Plus la société est hostile, plus le couple est nécessaire aux individus: bien loin de se désagréger, il se renforce de la dureté des rapports. Ce qui spécifie l’autre comme conjoint, c’est qu’il ne marchande pas mon existence, c’est qu’il m’attend, qu’il est là, à portée de main, qu’il émane de lui de la durée, c’est enfin, qu’il est lui pour moi et moi pour lui une valeur acquise. Mais, si le couple n’est pas tant contaminé que consolidé par la misère sociale, au moins est-il malade de lui-même… L’amour libéré ne tient pas la distance. Il s’engage sans cesse au-delà de ce qu’il sait, de ce qu’il peut: le couple contemporain est le désastre engendré par ce pari stupide… D’où cette idée neuve… qu’il faut abandonner d’un même élan de fuite, l’ordre domestique et le romantisme qui, après l’avoir longtemps défié, lui sert aujourd’hui de fondement. Car on est sûr de se faire bien vite rattraper si l’on déserte le mariage, tout en restant attaché au langage qui conforme l’affectivité aux finalités propres de cette institution ».

Alain Finkielkraut & Pascal Bruckner, Le Nouveau Désordre amoureux, Pointp.168-169, 170

________________________________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :