Pensée du 01 août 16

Même après la disjonction entre science et philosophie, la communication ne fut jamais totalement coupée, seulement rétrécie. Il y eut toujours une réflexion philosophique sur la science, renouvelée à chaque génération de façon originale… Il y eut toujours quelque part chez les philosophes le souhait que la philosophie devienne « savoir du savoir scientifique, sa conscience de soi ». Mieux encore, les sciences les plus dures ont suscité de l’intérieur une véritable efflorescence philosophique. Paul Scheurer parle d’un retour de la pensée spéculative dans les sciences exactes… En fait, les grandes questions scientifiques sont devenues philosophiques et les grandes questions philosophiques sont devenues scientifiques…  Si le regard philosophique procure le recul nécessaire pour considérer la science, le regard scientifique procure le recul nécessaire pour considérer la philosophie. Aussi leur dialogue binoculaire pourrait procurer le nouveau recul qui nous est nécessaire pour considérer la connaissance. Dès lors, science et philosophie pourraient nous apparaître comme deux visages différents et complémentaires du même: la pensée. »

Edgar MORIN, La complexité humaine, Ed. Champs Flammarion, p. 262-265.

__________________________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :