Pensée du 18 avril 16

« Une œuvre d’art suppose dans l’esprit de l’artiste une idée préexistante qui est comme la règle de l’art; pareillement en matière de justice: la raison ne détermine une œuvre juste qu’en vertu d’une notion préexistant dans l’esprit, et qui est une sorte de règle de prudence. Écrite, on lui donne le nom de loi; en effet, selon Isidore la loi est « une constitution écrite ». C’est pourquoi la loi n’est pas à proprement parler le droit, mais plutôt la règle du droit. »

THOMAS D’AQUIN, Somme de Théologie, Q. 57, « Le droit est-il l’objet de la justice ? »

________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :