Pensée du 15 avril 16

« Nous ne vivons que grâce à des illusions – notre conscience effleure la surface. Bien des choses échappent à notre regard. Il n’est pas non plus à craindre que l’homme se connaisse totalement, qu’il pénètre à tout instant toutes les lois des forces du levier, de la mécanique, toutes les formules de l’architecture, de la chimie, qui sont utiles à la vie. Il est bien possible que le schème entier en devienne connu. Cela ne change presque rien à notre vie. Pour elle il n’y a, dans tout cela, que des formules désignant des forces absolument inconnaissables. Nous vivons assurément, grâce au caractère superficiel de notre intellect, dans une illusion perpétuelle: nous avons donc besoin, pour vivre, de l’art à chaque instant. Notre œil nous retient aux formes. Mais si nous sommes nous-mêmes ceux qui avons éduqué graduellement cet œil, nous voyons aussi régner en nous-mêmes une force artiste. Nous voyons même dans la nature des mécanismes contraires au savoir absolu: le philosophe reconnaît le langage de la nature et dit: «Nous avons besoin de l’art» et «il ne nous faut qu’une partie du savoir».

Friedrich Nietzsche, « Le Livre du philosophe ».

_____________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :