Pensée du 02 mars 16

« Grâce : mouvement accordé avec ce qui s’offre et qui se refuse un instant pour montrer qu’il s’y accorde. Presque toute la volonté est appliquée à résister à la grâce. La grâce est un autre nom de la liberté. Mais la volonté est tout le contraire. C’est ce que Sartre n’a pas su voir. La différence entre la nature et la grâce, c’est à nous à l’effectuer à chaque instant, comme celle de l’âme et du corps, et à faire que la puissance créatrice en nous devienne nature ou grâce. La chance qui n’est qu’un autre nom de la grâce (ceux qui le nient ne parlent que du déterminisme, qui ne règne pas dans le même monde, et qui en est pourtant l’expression). La grâce et la liberté c’est la même chose, mais on confond la liberté avec le libre arbitre qui permet seulement le détachement à l’égard du sensible. On peut bien dire que l’homme est l’image de la liberté : c’est participant qu’il faudrait dire (réalité ou absence de la participation, c’est toute la différence avec Sartre qui n’a pas de métaphysique). »

Louis LAVELLE, Textes inédits

_______________________________________________________________________

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :