Pensée du 12 février 16

« J’ai horreur de la dictature. Ce qui m’effraie, c’est que le régime parlementaire qui, sans m’enthousiasmer, me parait, de loin, le moins mauvais dans le monde que nous connaissons, risque de ne pas survivre dans des sociétés aussi contrôlées par la technique que le sont les nôtres. Le danger, qu’on verra peut-être dans l’avenir, c’est le pouvoir aux mains des technocrates. Un technocrate ? C’est quelqu’un qui pense les hommes selon le registre de la technique, c’est-à-dire pour qui, au fond, l’ordre du rendement est essentiel. Vous voyez cela : chaque individu considéré comme une unité de rendement ! C’est intolérable. Il est dans la logique de la technocratie de mener à des choses monstrueuses. A la limite, c’est la suppression des incurables, l’eugénisme sous toutes ses formes, la manipulation génétique. Si nous nous plaçons dans une optique providentielle, les fours crématoires nazis sont une espèce de sinistre avertissement des conséquences possibles d’une vue technocratique du monde. Après tout, il peut paraître logique, si l’on s’en tient à ces catégories, de proclamer que dès le moment où les hommes ne fournissent pas un travail correspondant aux frais de leur entretien, il n’y a qu’à les supprimer. Certes, ici et là, les modalités pourraient être différentes, plus ou moins féroces ou nuancées, mais le principe serait le même. »

Gabriel Marcel, Le Figaro littéraire, 28 octobre 1972
Propos recueillis par Frédéric de Towarnicki

____________________________________________________________________________________________

Advertisements

One response to this post.

  1. L’éthique institutionnelle et ses recommandations ou la loi et ses règlements sont des correctifs localisés qu’ une tendance de fond technologique et libérale contraint et oriente insensiblement. Aussi la méfiance à l’égard des corps administratifs nationaux ou internationaux doit elle être proportionnellement aussi forte que la confiance que l’on doit accorder à l’éducation des personnes sur la nature et le procès titanesques de la technique globalisée.Je crois que Simondon peut aider à la compréhension de ce phénomène total

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :