Pensée du 19 janvier 16

« La notion même de droit implique et que les hommes ne sont pas immédiatement transparents les uns aux autres et qu’ils ont à le devenir le plus possible. Tout individu qui n’est pas entouré d’une sorte de sphère juridique est perpétuellement menacé de violence pure. Le droit crée entre les hommes un « espace social ». L’homme est cet être qui est sujet de droit, c’est‑à‑dire qui entretient avec d’autres sujets des rapports qui impliquent distance? Le droit est l’organisation de la distance sociale. Mais il l’est aussi du temps social. Il assure une certaine cohérence et consistance de la personne dans l’espace et dans le temps. Il est lié à cette promesse constitutive de l’homme que nous avons rappelée. Contracter, c’est s’engager pour l’avenir, c’est dominer le temps… »

Jean Lacroix, Le personnalisme comme anti‑idéologie, 1972.

________________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :