Pensée du 11 janvier 16

«Si je diffère de toi, loin de te léser, je t’augmente» (Saint Exupéry, Lettre à un otage). Cette évidence, tous nos réflexes la nient. Notre besoin superficiel de confort intellectuel nous pousse à tout ramener à des types et à juger selon la conformité aux types; mais la richesse est dans la différence. Beaucoup plus profond, plus fondamental, est le besoin d’être unique, pour «être» vraiment. Notre obsession est d’être reconnu comme une personne originale, irremplaçable; nous le sommes réellement, mais nous ne sentons jamais assez que notre entourage en est conscient. Quel plus beau cadeau peut nous faire l’«autre» que de renforcer notre unicité, notre originalité, en étant différent de nous? Il ne s’agit pas d’édulcorer les conflits, de gommer les oppositions; mais d’admettre que ces conflits, ces oppositions doivent et peuvent être bénéfiques à tous. La condition est que l’objectif ne soit pas la destruction de l’autre, ou l’instauration d’une hiérarchie, mais la construction progressive de chacun. Le heurt, même violent, est bienfaisant; il permet à chacun de se révéler dans sa singularité; la compétition, au contraire, presque toujours sournoise, est destructrice, elle ne peut aboutir qu’à situer chacun à l’intérieur d’un ordre imposé, d’une hiérarchie nécessairement artificielle, arbitraire. »

Albert JACQUARD, Eloge de la différence.

_________________________________________________________________________

Publicités

2 responses to this post.

  1. Posted by Pierre Régnier on 11 janvier 2016 at 14:23

    Il est bien regrettable qu’Albert Jacquard ne soit plus parmi nous pour commenter la situation philosophico-politique actuelle, laquelle s’est beaucoup détériorée depuis sa disparition.

    Des homosexuels qui exigeaient que soit acceptée leur différence – et ils avaient raison – ont exigé, ET OBTENU, que le mariage soit DÉTRUIT, puis imposé à tous dans une redéfinition ayant pour but de satisfaire leurs désirs et intérêts minoritaires.

    Par ailleurs, en France aujourd’hui, l’objectif de L’INDIFFÉRENCIATION dans le traitement des cultures et des croyances religieuses est bien devenu « la destruction de l’autre ».

    Il est devenu quasi-obligatoire de voir comme résultat d’une « ouverture d’esprit » des gouvernants actuels – et de bien des intellectuels complices – la destruction des valeurs de notre pays à laquelle ils se consacrent, en les faisant remplacer par des « valeurs » totalitaires et violentes venues d’ailleurs.

    Réponse

  2. Merci Pierre,

    De nos jours, il convient peut-être de refaire courageusement l’éloge de la différence dans le double sens de la promotion active de la reconnaissance de la différence culturelle, religieuse et politique, et de la démolition du spectre de l’indifférenciation qui résulte des luttes idéologiques pour cette même reconnaissance de la différence.

    Emmanuel

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :