Pensée du 19 décembre 15

« Depuis des temps très lointains, on enjoint aux hommes de rechercher qui ils sont. Socrate dit: «Connais-toi toi-même». Nous nous identifions faussement au corps. Nous sommes nous-mêmes et non le corps physique émotionnel ou mental. Si seulement nous avions la patience d’examiner ces fausses identifications et d’atteindre le but suprême, nous nous verrions nous-mêmes comme une Conscience pure, calme et sereine. Ce que nous sommes réellement c’est l’incarnation d’Ananda (la béatitude). Mais cette recherche doit être soutenue et constante. Si nous sentons que nous sommes le corps physique nous devons l’accepter et agir en partant de là. L’expérience peut nous montrer que nous ne sommes pas le corps, puisqu’il est inerte et sans vie. Alors nous allons nous identifier aux corps subtils. Continuez le processus jusqu’à ce que vous soyez convaincus, que vous n’êtes pas les corps subtils non plus. En fin de compte, vous devez arriver à ce que vous êtes réellement. »

R. Srinivasan, L’originel, Entretiens avec S. Prajnanpad, p. 62.

________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :