Pensée du 08 décembre 15

« On[…]emploie[le mot « société »] tantôt comme signifiant des hommes unis en général par un contrat, tantôt comme désignant en particulier des hommes unis par un contrat civil, c’est-à-dire l’Etat; et l’on saute ainsi par dessus une question importante, celle qui concerne les hommes qui, bien loin d’être unis par un contrat civil, vivent à côté les uns des autres et entre eux en dehors de tout contrat. Je distingue dans ce mot de société deux sens principaux : il signifie d’abord une relation physique de plusieurs personnes entre elles, qui ne peut être que leur rapport réciproque dans l’espace; et ensuite une relation morale, le rapport de droits et de devoirs réciproques. C’est dans ce dernier sens qu’on a employé le mot de société, et l’on a fait déterminer ces droits et ces devoirs par des contrats ; soit en général par un contrat quelconque, soit en particulier par un contrat civil. Et ainsi toute société résultait et devait nécessairement résulter d’un contrat; sans contrat il n’y avait pas de société possible. Pourquoi donc a-t-on oublié si complètement le premier sens du mot société?-Des êtres qui ne sont pas simplement des corps ne sauraient être dans l’espace, même comme corps, sans relation morales entre eux[…] »

Fichte, Considérations destinées à rectifier les jugements du public sur la Révolution française

__________________________________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :