Pensée du 27 novembre 15

« (…) Dans le champ de la pratique biomédicale, on soulignera que deux types de questions peuvent en venir à être posées : est-il déjà, ou encore, pleinement humain (cf. toutes les discussions à propos de la vie valant d’être vécue, de la qualité de la vie…) ; a-t-il, déjà ou encore, sa place dans l’humanité (ce sont toutes les questions à propos de la normalité, et des « limites » raisonnables de la solidarité, notion qui ne manque pas d’être choquante). Ainsi, est-on souvent interrogé sur le statut de l’embryon humain. C’est de l’ « humanité » de cette réalité qu’il est question, laissant entendre que, selon la réponse apportée, on pourra en déduire les actions légitimes à l’égard de l’embryon. C’est le statut même de la question qu’il convient d’interroger. Que fait l’homme – et que devient-il ? – lorsque, en  tant qu’être humain, il s’interroge sur l’humanité même de ce qui appartient à la même espèce que lui ? Il fut un temps, pas si antique, où certains humains décidaient la sous-humanité, et même la non-humanité d’une partie de leurs semblables (avaient-ils même une âme ?) pour les réduire et les maintenir en toute bonne conscience en esclavage. Cette mémoire doit habiter la conscience de la biomédecine contemporaine, jamais totalement exempte de risques d’eugénisme, d’exclusion ou d’instrumentalisation de l’humain. Peut-on déterminer les critères de la normalité ? Ou plutôt, est-il possible, légitime, de parler de critères d’acceptabilité dans la palabre des humains ? Cette question est posée de plus en plus en biomédecine à propos de la réalité du handicap, de l’accueil du handicap, des limites de la « démence »… On doit, sans réserve, laisser ces questions évoquer dans la mémoire humaine, le fait que l’humain s’est déjà interrogé ainsi. C’est bien à partir du moment où l’humain définit lui-même les limites de l’accueil en humanité, qu’il peut mettre en place des pratiques réelles et malheureusement d’une terrible efficacité, d’eugénisme idéologique pratique. »

Bruno CADORE op, « Qu’est-ce que la bioéthique ? », août 2009.

____________________________________________________________________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :