Pensée du 19 novembre 15

« L’une des limitations les plus grandes dont souffre la philosophie politique contemporaine est son découplage d’avec l’analyse de la société, et de ce fait sa fixation sur des principes purement normatifs. Non pas que ce ne serait pas la tâche d’une théorie de la justice que de formuler des règles normatives, à l’aune desquelles se mesure la légitimité morale de l’ordre social ; mais ces principes sont aujourd’hui conçus la plupart du temps dans une séparation totale d’avec l’éthicité [Sittlichkeit] de pratiques et d’institutions données, pour n’être ensuite « appliqués » que dans un second temps à la réalité sociale. »

Axel Honneth, Le droit de la liberté. Esquisse d’une éthicité démocratique

_____________________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :