Pensée du 27 septembre 15

« Premièrement, d’enseigner aux hommes à observer et à connaître correctement les faits qui doivent former leur jugement; deuxièmement, de les entraîner à penser d’une façon saine et fructueuse; troisièmement, de les mettre en mesure d’utiliser effectivement leurs connaissances et leur pensée pour leur bien propre et pour le bien commun. Une capacité d’observation et de connaissance, un pouvoir d’intelligence et de jugement, un caractère élevé et une aptitude à l’action sont nécessaires pour être citoyen d’un ordre rationnel de société; et si l’une quelconque de ces difficiles conditions fait défaut d’une façon trop générale, il en résultera un échec certain. Malheureusement, même si l’on suppose qu’une éducation impartie à des millions d’hommes puisse jamais avoir ce rare caractère, il faut bien constater que l’éducation effective dans les pays les plus avancés n’a jamais eu le moindre rapport avec ces nécessités. »

     Shri Aurobindo et l’Avenir de la Révolution française, extraits, p. 100-101.

________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :