Pensée du 29 mars 15

« Personne n’a jamais soutenu qu’une pauvreté accablante pouvait conduire à d’autres résultats qu’une dégradation morale. Tout être humain a le droit de vivre et par conséquent d’avoir les moyens de se nourrir, de se vêtir et de se loger. Mais pour arriver à un résultat aussi simple, point n’est besoin d’avoir recours aux économistes et à leurs lois. « Ne vous souciez pas du lendemain », telle est l’injonction dont nous trouvons un écho dans les textes de presque toutes les religions du monde. Dans une société bien organisée, assurer sa subsistance devrait être, et est, en fait, la chose la plus simple du monde. A vrai dire, le critère qui permet de vérifier la bonne marche d’un pays n’est pas donné par le nombre de ses millionnaires mais par le fait que personne n’y souffre de la faim… »

GANDHI, Tous les hommes sont frères, Gallimard.

______________________________________________________________________

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :