Pensée du 24 Janvier 15

 » Ce qui est digne de notre estime, ce n’est pas de transpirer, comme font les plantes ; ni de respirer comme font les animaux domestiques et les bêtes sauvages; ni de retenir imprimées en soi les images visibles des choses; ni d’être le jouet de ses désirs; ce n’est pas non plus de vivre en troupe ni de prendre sa nourriture: la nutrition n’est pas d’un autre ordre que l’acte qui excrète le superflu de l’alimentation. Que devons-nous donc estimer? les applaudissements? non, ni non plus les acclamations, car les louanges de la multitude ne sont qu’un vain bruit de langues. Laisse-là cette méprisable gloire. Que reste-t-il qui soit digne d’estime? C’est à mon avis, de savoir régler ses mouvements et son repos suivant les lois de notre organisation propre; c’est d’atteindre le même but que l’étude et les arts. « 

Marc-Aurèle

______________________________________________________________________

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :