Pensée du 11 Janvier 15

« L’histoire de la philosophie, telle qu’on l’enseigne dans nos Universités, comporte une lacune singulière. On insiste longuement sur les philosophes grecs et sur les philosophes modernes. Mais tout se passe comme si, de Plotin à Descartes, la pensée avait été frappée d’une complète stérilité. Deux raisons pour que l’on se sente contraint de modifier une telle attitude. La première est que, d’un point de vue strictement historique, il est invraisemblable que l’on puisse considérer plusieurs siècles de spéculation philosophique comme totalement inexistants. Mais une seconde raison peut encore intervenir. Il est beaucoup d’esprits qui voient en l’histoire de la philosophie un des instruments de culture philosophique les plus efficaces dont nous puissions disposer.»

Etienne Gilson, Le thomisme

______________________________________________________________________________

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :