Pensée du 07 janvier 15

« Qu’il y ait une telle extériorité entre le philosopher et le croire que celle par laquelle je suis parti, je voudrais le contester à plusieurs niveaux d’inégale importance. Et montrer d’abord qu’en réalité la philosophie ne s’en est jamais tenue à la pure attitude de doute et de méfiance envers des certitudes fondamentales, qu’on peut assez légitimement appeler des croyances, mais qu’elle n’a jamais pu éviter d’aboutir à des croyances certes fondées et visitées par la raison ou qu’elle n’a pas pu écarter de telles conclusions assurées. »

Paul VALADIER, UN PHILOSOPHE PEUT-IL CROIRE ? Éditions Cécile Defaut, 2006.

__________________________________________________________________________________

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :