Pensée du 29 décembre 14

« Excepté l’homme, aucun être ne s’étonne de sa propre existence , c’est pour tous une chose si naturelle, qu’ils ne la remarquent même pas. La sagesse de la nature parle encore par le calme regard de l’animal , car, chez lui, l’intellect et la volonté ne divergent pas encore assez, pour qu’à leur rencontre, ils soient l’un à l’autre un sujet d’étonnement. Ici, le phénomène tout entier est encore étroitement uni, comme la branche au tronc de la Nature, d’où il sort , il participe, sans le savoir plus qu’elle-même, à l’omniscience de la Mère-Universelle. – C’est seulement après que l’essence intime de la nature (le vouloir-vivre dans son objectivation) s’est développée, avec toute sa force et toute sa joie, à travers les deux règnes de l’existence inconsciente, puis à travers la série si longue et si étendue des animaux, c’est alors enfin, avec l’apparition de la raison, c’est-à-dire chez l’homme, qu’elle s’éveille pour la première fois à la réflexion , elle s’étonne de ses propres oeuvres et se demande à elle-même ce qu’elle est. »

Arthur Schopenhauer

_____________________________________________________________________

Publicités

One response to this post.

  1. lorsque cet Esprit malaxe son analyse, il acquiert un sens Divin, il se fond dans l’Univers, et voit et croit à ce qu’il vit , une différence extraordinaire, d’une clairvoyance déroutante,
    il s’imbrique à l’Unité, et ses actes et pensées passent en simplicité, en Sagesse…

    nous avons tous des « instinctifs », mais les barbelés nous enferment dans un « Paradis » à perdre tout sens de la réalité, certains deviennent destructeurs, d’autres des docteurs, en signalant toutes les souches couches de leur descendance….
    et ce choix de réflexion est cette expérience qui vient tout d’abord avec la Connaissance du Mal, voyant le Bien qui perd son âme….

    ainsi pour certains il faudra juste des Poètes, d’autres des Evènements de conscience pour atteindre cette capacité, d’être juste Soi, dans une nature élaborée pour notre Bien être, et comprendre que tout ce qui se présente n’est que pour nous faire grandir dans cet Etat d’Esprit, celle de la Pensée, sans y penser, son essence étant divine..
    l’Homme aura le choix de se détruire ou pas : y’aura l’Oubli, ou la Providence pour Lui…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :