Pensée du 17 juillet 14

La vie appelle la mort d’un éclat temporel.

L’attentisme devant l’événement rend les gens fatalistes.

Comprendre est essentiel, ressentir est vital.

Lutter est fondamental, fusse que ce ne soit pour le bien.

Une fois l’équation définie, nous ne sommes que la somme

de toutes nos sommes.              

L’avenir ! Ah l’avenir de maintenant, c’est quand, si ce n’est maintenant ?

Ainsi et encore nous ne devons d’être des hêtres de la terre.

Malheureusement si nous alchymisons des principes allégoriques, nous régresserons inexorablement.

Exister pose une masse.

Chaque action est une embellie de charges…

Et si par exister il fallait toujours choisir pour infléchir le hasard ?

Car il n’y a de Il sans Elle.

Les esprits pensant ne peuvent jouir d’une chose qu’ils ne possèdent pas.

Alors la découverte devient notre quête.

Acceptant le théorème, nous en reconnaissons le principe.

L’amour est bon

Le sexe en est son exutoire, sa raison d’être

C’est curieux comme l’on se prend au jeu..

La causalité n’est pas une problématique mais un constat purement temporel.

Ahhh !!! les conclusions opportunes…nos peines quotidiennes..

Oh !!!! La curiosité ouverte et libre !… notre énergie de demain

MUMIAH

____________________________________________________________________________________

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :