NOTE EDITORIALE

L’academos, dispensaire des âmes

L’ACADEMOS est une plate-forme d’échange, un espace de liberté et de débat ouvert à tous les étudiants intéressés par la philosophie, quels que soient leur affiliation institutionnelle et leur domaine d’intérêt. Cet espace de liberté est une œuvre d’art qui aspire à être « médiateur de la pensée », selon le mot de Jean Granier. Comme un forum servant à la récollection des esprits dans  l’apprentissage du respect du point de vue de l’autre, il veut porter quelque lumière sur l’infini océan de la philosophie et ouvrir des chantiers d’exploration à tous ceux qui prennent le noble risque d’embarquer dans le navire de la pensée ; cette pensée qui permet de sortir de la « minorité » et d’en guérir.

Ce site est aussi un atelier de philosophie dont le but est non seulement de forger des concepts mais aussi de veiller à les employer comme de précieux matériaux de construction d’une société politique humaine. Aux dires de notre maître Platon, toute élévation de l’âme n’est bénéfique que si sa finalité est l’humanitas, l’anthropos. N’est-ce pas vrai que nous sommes spirituellement désemparés, socialement hagards parce que conceptuellement démunis ? Un atelier de la pensée philosophique, où la philosophie se fait atelier, est un lieu où nous manipulons des concepts pour élaborer et penser cette condition présente, la nôtre. Cela n’implique-t-il pas la remise en chantier de toutes nos ressources philosophiques, le questionnement de ses concepts les mieux fondés (à commencer par le concept de « philosophie »), de  ses philosophèmes et de ses axiomatiques, ses présupposés et ses impensés politiques ?

Il ressort de cette circonstance que c’est un travail critique de la pensée sur elle-même (ce qu’on appelle philosopher même) qui nous attend. Et pour cause, l’Atelier est un chantier où l’on fait l’autocritique de son ouvrage dans la solidarité d’un avenir commun. Après un temps d’initiation sous le contrôle de ses maîtres,  il faudra pouvoir penser sa vie aux moyens des outils transmis. Les matériaux auxquels nous avons affaire ici sont conceptuels, ils sont produits par différentes écoles de l’art de vivre et de pratiques de soi, ils représentent le précieux legs de différentes traditions d’écritures philosophiques, spéculatives, littéraires, savantes et contemporaines. Ces matériaux ont été travaillés par des modes de vie dont ils portent la marque. C’est peut-être la preuve que les concepts, aussi abstraits soient-ils, ont un ancrage  historique, matériel et pratique.

Si nous acceptons d’œuvrer ensemble par la pensée pour la destinée de l’homo politikos, la polis éclairée par les philosophes deviendra pour notre bien, un havre de justice, et la philosophie, le dispensaire de nos âmes. En y mettant tout, cette œuvre pansera nos cœurs et guidera notre ascension vers les paradis de la pensée béatifique. Nous y croyons car la philosophie est la meilleure thérapie de l’âme, elle nous installe au point de  rencontre de l’humanisation et de l’hominisation. Si elle est œuvre de médiation réflexive, elle est aussi art d’existence politique. Elle réfute l’inhumain, nie le posthumain et condamne le techno sapiens qui s’autodétruit. Bravant la réalité par-delà le principe de plaisir, elle remédie à la ruine de l’âme et retrace les sentiers battus de la morale déviante.

Nous dédions pour cela ce site à tous nos professeurs de l’UCAO-UUA, ainsi qu’à tous ceux qui ont participé à sa naissance ce 1er septembre 2009. A bien des égards, tout ce qui est publié ici doit faire appel à l’indulgence du lecteur. L’enfance de ce joyau peut dégoûter les philosceptiques et les tatillons de la méthode, mais l’enfant ne risque pas moins d’être le fils du père Platon. Que tous ceux avec qui ce travail a été pensé et va être fait en soient remerciés.

Emmanuel Sena AVONYO, op

__________________________________________________________________________

Philosophie de l’academos

18 responses to this post.

  1. Recevez mes encouragements. GK

    Réponse

  2. C’est gentil, cher philosophe. Merci pour l’intérêt.

    Emmanuel AVONYO

    Réponse

  3. Un dispensaire ne doit rien dispenser d’autre, fondamentalement, que de donner à penser. Rien ne saurait nous dispenser, nous philosophes et poètes, de cette dispensation, où réside notre questionnement et notre noblesse.

    Réponse

  4. Oui, l’Academos fait de son mieux. En semant la pensée à tout vent et au gré de la bonne terre, elle invite les uns et les autres à se jeter dans la pensée par la rive qui leur semble la plus propice. L’Academos fait penser en tant qu’elle pense ce qu’elle donne à penser, en tant qu’elle propose le fruit de sa contemplation comme question et interpellation. Penser est l’engagement du dispensaire pour la dispensation de la pensée pensante qui ne fait pas obstruction à la penséité du penser. En accomplissant ce dessein, L’Academos espère se laisser revendiquer par la pensée.

    Emmanuel AVONYO

    Réponse

  5. Posted by machinn on 27 mai 2011 at 06:32

    Bonjour,

    Est-il possible de mesurer la pensée?

    Réponse

  6. Ce petit mot pour vous signaler que je viens de faire un lien vers votre blog à partir de la page d’accueil de mon site, ainsi que dans la page « blogs amis ». A bientôt.
    http://jeanpaulgalibert.wordpress.com

    Réponse

  7. A quoi peut servir aujourd’hui la philosophie quand les enfants meurent de faim partout dans le monde(Amérique Latine, Afrique Subsaharienne…)

    Réponse

    • Bonjour, si l’on posait la question autrement, et de manière multiforme : qu’est-ce que la rationalité philosophique peut apporter à la recherche des solutions aux problèmes existentiels qui entravent le développement des pays pauvres ? Comment faire en sorte que la question du mieux être de l’homme trouve aussi une réponse en philosophie ou incite davantage à la pensée ? La justice peut-elle devenir une préoccupation pour tous ? Comment utiliser à bon escient les nombreuses ressources dont la planète terre est dotée ?

      Emmanuel AVONYO

      Réponse

  8. Posted by OUATTARA DOUDJO Germain on 15 décembre 2012 at 18:02

    Bonjour, je vous félicite pour votre initiative, celle d’avoir créé une plate-forme d’échange où les amis de la pensée peuvent se retrouver pour penser dans le but de panser l’Afrique qui est on ne peut plus malade. En effet, notre quotidien est émaillé de guerres, conflits, de famine … Alors levons-nous pour sortir notre continent du sous-developpement, car comme le martèle Joseph Ki Zerbo  » Ni anlara ansara » si on se couche on est mort.

    Germain

    Réponse

  9. Madame, Monsieur,
    J’ai le plaisir de vous présenter un blog que je réalise avec l’aide de mes guides de l’au-delà :
    Guy, qui fut médecin psychiatre et me fut proche et deux de ses amis dans le ciel, Bernard qui était chirurgien cardiaque et son amie Joëlle, assistante en médecine nucléaire.
    Une belle histoire qui commença par des synchronicités troublantes…
    Ils s’expriment dans le but d’aider la terre, et cela sur les principales questions que nous nous posons. C’est à l’aide d’un pendule que je reçois leurs communications .
    aussi j’ose espérer que certains de vos questionnements y trouveront un écho.
    J’espère que vous croirez en ma sincérité et dans le caractère tout à fait sain de ma démarche et que vous aurez à coeur d’ouvrir ce blog
    http://parolesdimmortalite.wordpress.com/

    je vous prie d’agréer mes salutations distinguées
    Clothilde Duciel

    Réponse

  10. Posted by VANDI JOSEPH on 23 juillet 2013 at 15:16

    je vous encourage pour cette initiative qui force l’admiration et nourrit l’espoir de ceux qui ont la conviction comme vous que l’Afrique pour se développer doit compter sur notre capacité à panser nos bléssures par nous même et non par les autres; un dispensaire serait à mon humble avis le plus précieux qu’il faut pour un continent comme le nôtre. bons vents à votre équipe.

    Réponse

  11. Merci beaucoup et agréable séjour de la pensée à l’academos !

    Réponse

  12. Félications pour ton blog, il est vraiment génial !

    Réponse

  13. Posted by fodil kaissa on 6 décembre 2014 at 14:48

    Bonjour, je vous félicite pour votre bonne et généreuse initiative de créer un espace d’échange entre les amis(ies) de la pensée philosophique
    Longue vie à l’academos.
    Kaissa d’Algérie.

    Réponse

  14. Posted by remy on 9 janvier 2016 at 18:04

    Mon cher Emmanuel, un très grand grand merci ! penser pour panser…
    Remy

    Réponse

  15. Posted by Tutu Aishe Baisicha Gertrude on 19 mars 2016 at 10:59

    Je viens de visiter le dispensaire des âmes. J’en suis ravie. Je félicite cette excellente initiative qui me servira à une formation.
    Le site pourra contribuer au salut de mon âme.
    Merci.

    Réponse

  16. Posted by Bertrand on 2 décembre 2016 at 18:07

    Bonjour à vous et je vous en courage pour le travail que vous faite.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s